Historique

Historique

Le service de l’enseignement protestant a commencé ses activités au Rwanda pendant la période coloniale, avant que le Rwanda n’accède à son indépendance avec l’Alliance Protestante du Ruanda-Urundi. Depuis 1963, les organes du Conseil Protestant au Rwanda (CPR) avaient mis en place une Commission de l’Education avec un Président à la tête et un Secrétaire de cette commission qui était chargé de suivre journellement les activités éducatives et les problèmes qui en découlent afin d’y trouver des solutions. C’est ce service chargé de l’éducation au sein du CPR qui a pris le nom du Bureau National de l’Enseignement Protestant (BNEP).

Depuis la création du CPR, le BNEP était dirigé et coordonné par le Secrétaire Général du CPR. C’est en juin 1988 que le BNEP a été doté d’un personnel permanent avec à la tête un Directeur chargé de suivre et de coordonner toutes les activités éducatives dans les écoles des églises protestantes membres du CPR. Actuellement, les activités du BNEP sont régies par les articles qui composent le Chapitre II de la loi organique n° 20/2003 du 03/08/2003 portant organisation de l’éducation. Ces articles reconnaissent le partenariat en éducation. L’article 18 de ce Chapitre stipule que l’Etat reconnaît les parents, les personnes privées, les associations et les communautés diverses comme partenaires en éducation dans le respect des lois en vigueur ainsi que des conventions signées avec ses partenaires.

 

Mission du B.N.E.P.

L’enseignement fait partie intégrante de la mission générale de l’Eglise telle que consignée dans divers textes bibliques. Cette mission est synthétisée comme suit : « Faire du Peuple de Dieu ses disciples, l’éduquer, l’instruire et le développer sur tous les plans pour qu’il devienne sage et intelligent » (cfr Deutéronome 4, 4-6 ; Mathieu 28, 19-20 ; Jean 10, 10b-20). Le leitmotiv du BNEP devient alors : Un peuple sage et intelligent (Dt. 4, 6b).

 

Les Objectifs du B.N.E.P.

Le B.N.E.P. a des objectifs principaux suivants : Identification des besoins en ressources humaines dans les églises membres du CPR Amélioration du fonctionnement des écoles Renforcement de l’éducation chrétienne dans les écoles Formation d’un personnel compétent à tous les niveaux de l’enseignement Soutien et promotion de la formation artisanale, spécialement pour la jeunesse non scolarisée Elaboration, exécution et suivi de la politique des églises protestantes en matière d’éducation.

De ces objectifs principaux, le B.N.E.P, pendant ces 20 prochaines années, sera guidé dans son oeuvre éducative par des objectifs suivants :

  1. Contribuer à l’éducation intégrale du peuple rwandais (sur les plans moral, spirituel, intellectuel, physique et professionnel)
  2. Contribuer au développement des ressources humaines abondantes, compétentes et entièrement dévouées à la construction du pays et de l’Eglise
  3. Contribuer à la promotion des valeurs chrétiennes et des valeurs positives de la culture nationale et universelle
  4. Contribuer à l’éducation de la femme
  5. Former des ouvriers et leaders des églises protestantes
  6. Promouvoir la qualité de l’enseignement à tous les niveaux : éducation préscolaire, enseignement primaire, enseignement professionnel, enseignement secondaire, enseignement supérieur, enseignement spécial
  7. Renforcer l’alphabétisation fonctionnelle
  8. Renforcer et promouvoir le partenariat et la collaboration avec l’Etat, les parents et les institutions et organismes nationaux et étrangers impliqués dans le secteur éducatif
  9. Sensibiliser les fidèles des églises protestantes à la création des associations pour la promotion de l’éducation privée, particulièrement dans la capitale du pays
  10. Créer des institutions œcuméniques d’enseignement supérieur.

 

Vision du B.N.E.P.

Dans 20 ans, les ressortissants des écoles des églises protestantes membres du C.P.R font montre :

  • d’une connaissance créatrice essentielle basée sur la crainte de Dieu ;
  • d’un esprit d’auto développement holistique ;
  • d’une participation active dans la vie de l’église et de la société rwandaise en général ;
  • d’un leadership engagé, transparent et démocratique ;
  • d’une ouverture sur l’universel ;
  • d’un esprit d’auto critique.